Ce samedi 29 mai avait lieu à Paris la 20ème édition de la Cannaparade – une marche pour la légalisation du cannabis. Si l’on en croit Le Parisien, une quarantaine de tatoués aux cheveux longs s’étaient rassemblés place de la République. On a enquêté, et clairement, on n’a pas été déçus.

Marche Cannaparade 2021 à Paris – Crédit : Ali dit “Kamikaze”, via Me Dixie Chaillé de Néré

La Cannaparade en quelques mots

La Cannaparade consiste en une manifestation annuelle organisée par un groupement de membres de diverses associations et personnes engagées, qui prône une régulation du marché du cannabis, sa dépénalisation, ainsi que l’accès au cannabis thérapeutique et à l’auto-culture. Ils souhaitent ainsi représenter aussi bien les 900 000 fumeurs quotidiens et 5 millions d’usagers annuels considérés comme des criminels, que la majorité de la population française qui semble désormais favorable à la légalisation.

L’événement est notamment organisé et promu par La Page du Stoner (LPDS), une page militante très populaire à caractère informationnel et humoristique, qui nous a par ailleurs fort bien accueilli lorsque nous les avons approchés dans le cadre de cet article (big up !).

Toujours plus de clichés et de peur au menu

Mais qui était donc présent ? C’est là que les détails deviennent croustillants, si on prend la peine de comparer les faits avec ce qu’on a notamment pu lire dans l’article du Parisien.

Article qui a malencontreusement omis de signaler la présence du Député François-Michel Lambert et du maire de Saint-Denis, soutiens politiques venus apporter leur soutien et crédibiliser le mouvement.

« Une quarantaine de militants » lit-on toutefois. La réponse en images.

Le député FM Lambert, au milieu d’environ… 40 personnes – Crédit : Me Dixie Chaillé de Néré

LPDS nous a communiqué compter environ « un millier de personnes » et diverses estimations faites par les participants font état d’au moins 500 personnes ».

« Les participants, parfois tatoués, cheveux longs ou encore torse nu ont affiché la couleur. », ajoute le Parisien.

C’est tellement dégoulinant de clichés que ça devrait se passer de commentaires. Un bien beau travail journalistique, pas du tout orienté, de toute évidence juste pour informer. Mais Monsieur Lambert, où sont vos cheveux longs et vos tatouages? Reconnaissons tout de même à l’auteur un certain flegme pour arriver à écrire et publier ça sans trembler.

Nos enquêteurs nous confirment par ailleurs avoir repéré un manifestant avec des dreadlocks, mais qui a dû prendre la fuite. Il est toujours recherché à ce jour. Drogué ! Criminel !

« Une trentaine de fonctionnaires ont encadré le cortège jusqu’à Bastille. » Une petite phrase informative pour introduire le sempiternel rappel du prix de l’amende forfaitaire, le nombre de prunes dressées depuis le début de l’année et bla, bla, bla.

« Le bilan de l’opération devrait être connu en fin de journée. » On attend.

Mais ne vous fatiguez pas, LPDS nous le donne, ce bilan :

« La police a été hyper sympathique. Ils ont entouré la manifestation, nous ont escorté tranquillement a la Bastille. Aucune amende. Aucune arrestation. Que de la compréhension. »

Et si on arrêtait de nous vendre de la peur du matin au soir dans tous les grands médias ? Et si on faisait de l’informationnel, pas du sensationnel ? Y’aurait plus grand chose à regarder au JT, me direz-vous.

On nous souffle par ailleurs que des effluves printaniers herbacés ont suivi le cortège sans donner lieu à la moindre amende. Bien loin des chiffres concernant la fameuse amende forfaitaire, et des déclarations fracassantes de Monsieur Darmanin au sujet de Marie-Jeanne. Santé !

Fanfare, respect et propreté

La fanfare Tarace Boulba était là pour assurer la bonne ambiance grâce à sa musique festive et le cortège est reparti sans laisser une trace puisque selon les informations de LPDS, les organisateurs et la Ville de Paris avaient prévu tout le nécessaire en sacs et poubelles. Pas si sales finalement, ces satanés hippies ?

Ambiance bon enfant à la Cannaparade 2021
La fanfare Tarace Boulba en action

Merci aux organisateurs et participants pour ce bel événement. Le combat continue !