Fibromyalgie : une aide grâce au cannabis ?

La fibromyalgie est une maladie si mal comprise que non seulement il n’y a pas de remède, mais les médecins avaient pensé que les problèmes psychologiques plutôt que physiques étaient uniquement à l’origine de l’état des patients.

Cette maladie, qui touche plus de femmes que d’hommes, se caractérise par d’importantes douleurs musculo-squelettiques accompagnées de fatigue, de troubles du sommeil, de la mémoire et de l’humeur. Les symptômes commencent parfois après un traumatisme physique, une opération, une infection ou un stress psychologique important. Dans d’autres cas, les symptômes s’accumulent progressivement au fil du temps sans qu’il y ait un seul événement déclencheur.

De nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie souffrent également de migraines, de troubles de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), du syndrome du côlon irritable, d’anxiété et de dépression. Les chercheurs pensent que la fibromyalgie amplifie les sensations douloureuses en affectant la façon dont votre cerveau traite les signaux de douleur.

La douleur résultant de la fibromyalgie est souvent décrite comme une douleur sourde et constante qui dure depuis au moins trois mois, se manifeste des deux côtés du corps et au-dessus et au-dessous de la taille. Les personnes atteintes de cette maladie se réveillent souvent fatiguées, même si elles ont dormi un nombre d’heures normal, mais certaines se réveillent à cause de la douleur et souffrent d’autres troubles du sommeil, comme le syndrome des jambes sans repos et l’apnée du sommeil. Certains patients se plaignent d’un “fibro brouillard” qui les empêche de se concentrer, de faire attention et de se concentrer sur des tâches mentales.

Jusqu’à présent, les médicaments n’ont montré qu’une efficacité partielle pour soulager les symptômes.

Parmi les facteurs suggérés impliqués dans la fibromyalgie, on trouve la génétique (elle a tendance à être familiale, et certaines mutations génétiques peuvent augmenter le risque) ; les infections. Certaines maladies semblent déclencher ou aggraver une fibromyalgie, un traumatisme physique ou émotionnel. La fibromyalgie peut parfois être déclenchée par un traumatisme physique, tel qu’un accident de voiture, ou par un stress psychologique. La douleur peut provenir d’une stimulation nerveuse répétée qui entraîne une modification du cerveau des patients en raison d’une augmentation excessive des niveaux de neurotransmetteurs qui signalent la douleur.

Mais, grâce à une nouvelle et importante étude israélienne, un espoir de soulagement pourrait se présenter pour les victimes de la fibromyalgie. Ils ont découvert que le cannabis médical – qui est légal en Israël et est utilisé par des dizaines de milliers de patients pour le traitement du cancer et d’autres maladies graves, quel que soit l’âge, est efficace et sûr, a déclaré le professeur Victor Novack, directeur de la recherche clinique au centre médical universitaire Soroka de Beersheba.

Voir l’étude

L’étude, qui a été récemment publiée dans le Journal of Clinical Medicine, a été menée par Novack en collaboration avec Lihi Bar-Lev Schleider, doctorant au Centre d’étude du cannabis et spécialiste en médecine interne, le Dr Yiftah Sagi, et le Prof. Mahmoud Abu Shakra, expert en rhumatologie à la Faculté des sciences de la santé de l’Université Ben-Gourion.

Sagi, qui travaille également dans l’unité de rhumatologie de Soroka, a analysé les données de 367 patients atteints de fibromyalgie qui ont été traités au cannabis médical entre 2015 et 2017 dans tout Israël et ont été suivis pendant six mois. Il s’agirait du plus grand groupe de patients souffrant de fibromyalgie au monde à être traité avec du cannabis médical.

L’étude a révélé qu’après six mois de thérapie au cannabis, 81,8 % des personnes interrogées ont signalé une amélioration significative du contrôle de leurs symptômes, la douleur moyenne passant de 9,0 à 5,0 points. Les symptômes caractéristiques de la fibromyalgie tels que les troubles du sommeil, la dépression et la faiblesse ont montré une amélioration significative après six mois de traitement. En outre, une amélioration de la qualité de vie et du quotidien des patients a été obtenue. Enfin, l’incidence des événements indésirables était relativement faible : 7,9% ont fait état de vertiges, 6,7% ont souffert de sécheresse de la bouche et 5,4% se sont plaints de nausées ou de vomissements.

“La fibromyalgie est un trouble de la douleur qui a de graves conséquences pour un grand nombre de patients”, a déclaré M. Novack. “Mais les patients ont continué à souffrir de douleurs chroniques, de dépression et de troubles somatiques. Nous pensons maintenant que le cannabis médical est un traitement supplémentaire qui peut être bénéfique pour ces patients de manière efficace et avec relativement peu d’effets secondaires en cas de traitement prolongé. J’espère que d’autres études viendront corroborer nos conclusions à l’avenir”.

Nous avons enregistré, chez Kanabiz, des commandes de CBD de la part de patients souhaitant l’essayer en anti-douleur contre la fibromyalgie.