Toujours illégal au niveau fédéral aux Etats-Unis, le cannabis pourrait être une opportunité future qu’Uber va saisir.

Le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a déclaré lundi sur CNBC que la société de covoiturage envisagerait de se lancer dans la livraison de cannabis “lorsque la voie sera libre“. “Lorsque les lois fédérales entreront en jeu, nous allons absolument y jeter un coup d’œil”, a déclaré Khosrowshahi.

Khosrowshahi a fait ces remarques dans le cadre d’une conversation sur l’acquisition par Uber, en février, du service de livraison d’alcool Drizly, basé à Boston. Lantern, un service de livraison de cannabis lancé par Drizly en mai 2020, ne faisait pas partie de cette acquisition de 1,1 milliard de dollars. Lantern continue de fonctionner de manière indépendante.

Le cannabis reste illégal au niveau fédéral, mais une trentaine d’États américains ont dépénalisé la drogue, à des fins médicales ou récréatives – certains pour les deux usages. Le mois dernier, l’État de New York a adopté la loi sur la réglementation et la taxation du cannabis, qui légalise l’usage récréatif et supprime les casiers judiciaires des personnes condamnées pour des infractions liées à la marijuana qui ne sont plus criminalisées.

Et bien que la législation visant à légaliser la marijuana au niveau fédéral n’ait pas abouti au cours des dernières années, les sénateurs. Cory Booker (D-NJ), Ron Wyden (D-OR) et Chuck Schumer (D-NY) ont déclaré en février qu’ils travailleraient ensemble pour faire avancer une législation complète de réforme du cannabis au sein du Congrès actuel. Les trois sénateurs avaient précédemment soutenu une législation visant à dépénaliser le cannabis sous une forme ou une autre.

Uber a refusé de fournir des commentaires supplémentaires sur les remarques de Khosrowshahi. Le PDG a déclaré à CNBC que dans un avenir proche, Uber continuera à se concentrer sur le développement de son activité de livraison. “Pour l’instant avec l’épicerie, avec la nourriture, avec l’alcool, etc, nous voyons tellement d’opportunités là-bas et nous allons nous concentrer sur l’opportunité à portée de main.”